AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elyse Hurrie, ze chieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
I'm Elyse Hurrie
Elision

Messages : 69
Localisation : Devant mon pc
Emploi/loisirs : Geekage \o/
Humeur : Chieuse
MessageSujet: Elyse Hurrie, ze chieuse   Sam 7 Mai - 23:14


Tell me more about you
Elyse Hurrie

IDENTITY


Age : On ne demande pas son âge à une demoiselle enfin. Mais comme vous semblez sympathique, autant vous mettre dans la confiance. Elyse a 25ans.
Sexe : 100% Œstrogène, à savoir, c'est un individu de sexe féminin.
Lieu de naissance : Limoges, France
Nationalité : Elle a la nationalité américaine depuis qu'elle a déménagé aux USA.
Origines : Ses deux parents sont d'origine française.
Groupe sanguin : B
Orientation sexuelle : Elle ne s'en est jamais tellement préoccupée, pour elle, chacun est ce qu'il est, il n'y a pas d'étiquette à coller sur le front des gens, même pour ce genre de chose. Mais si elle devait le faire, elle se définirait comme bi ou pansexuelle.

Rôle au sein d'Élision : Si officiellement, Elyse est juste une branl... heu, une feignante de première dont le mot « travailler » est exclu de son vocabulaire et ne survivant que par l'héritage de ses parents, officieusement, c'est une hackeuse au compte d'Elision. Mais chut, c'est un secret.

INFORMATIONS


Infecté ? Elyse est infectée, toutefois, c'est une porteuse saine.
Que pense votre personnage des agissements de la L0D ?
Si vous lui aviez posé la question à son arrivé à Crimson City, elle vous aurait que, franchement, elle s'en fichait complètement. Le monde était déjà pourri avant, alors maintenant, qu'une organisation louche se charge de le pourrir un peu plus, elle ne voit pas la différence. Toutefois, si elle a commencé son travail de hackeuse, parce qu'elle n'avait rien d'autre à faire et que ça lui faisait passé le temps, au fur à mesure qu'elle s'est attachée aux membres d'Elision et qu'elle en a vu certains tomber à cause de la LOD, elle a décidé de faire tout ce qu'elle pouvait pour la faire tomber.
Possède-t-il une arme particulière pour se défendre en cas de danger ?
Elle possède un révolver, un CZ75 calibre 9 mm parabellum. Simple, maniable et design sympathique. Quoi demander de plus?
Pourquoi votre personnage a-t-il rejoint Elision ?
Faisant craquer les sécurités de divers sites et autre depuis qu'elle eut l'âge de taper sur un clavier d'ordi, pour Elyse, c'était à la fois un défi et une manière de passer le temps que de chercher toujours un plus gros morceau à hacker sans se faire repérer. Et le plus gros qu'elle est trouvée sur les dossiers de la LOD. Elle passa deux années entières sur son ordi à essayer de cracker leur site avant de finalement parvenir à récupérer quelques archives. Ce qu'elle trouva dans ce dossier semblable à une boite de Pandore eut de quoi lui donner la nausée. Elle avait trouvé quelques photos d'expériences faîtes sur des humains. Elle faillit bien rendre son repas sur le coup. Sans doute aurait-il mieux valu qu'elle supprime ce dossier et qu'elle oublie tout ça, mais son esprit de chieuse prenant le dessus, et aussi que quelque part sa raison lui disait que ce n'était pas normal, elle publia ses trouvailles sur le net. Ces dernières arrivèrent alors dans les mains d'Elision qui, intéressé par ses talents de hackeuse, prit contact avec elle et lui demanda si elle souhaitait les rejoindre. Pourquoi pas se dit-elle, elle n'avait rien d'autre à faire après tout.
Listen to me

COLLEZ VOTRE CODE ICI

PSYCHOLOGY

Tics & Habitudes :
Elyse n'a pas de tic particulier, si ce n'est qu'elle fume comme un pompier. Ayant touché à la drogue dans sa jeunesse, il n'est pas rare de la voir avec un joint aux lèvres. De plus, elle a fait une rechute après avoir reçu du vaccin une première fois -ignorant qu'elle était saine à l'époque- et il n'est pas rare qu'elle se réveille tremblante en plein milieu de la nuit parce qu'elle est en manque. Elle s'injecte donc régulièrement de la drogue via intraveineuse pour tenir le coup. Mais à part ça, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Phobies & Rêves :
Quand on lui demande si elle a des rêves, Elyse répondra que non, que ça ne sert à rien et que c'est juste pour les gamins. Mais comme tout le monde, elle a elle aussi des rêves cachés quelque part. Si elle ne l'avouera jamais, elle a toujours voulu pouvoir réécrire son histoire, être dans une famille banale, ne pas mal tourner... mais comme elle ne pouvait rien changer à ça, elle s'était fait une raison. Si elle pouvait alors souhaiter quelque chose, elle voudrait tout oublier de sa vie d'avant, et aussi réussir à décrocher complètement de la drogue. Mais n'étant pas du genre à se plaindre sur son sort, elle n'en parlera pas tant que ça.
Pour ce qui est de ses peurs, car comme tout être humain normal elle en possède aussi, elle est plangonophobe, c'est à dire qu'elle a une peur bleue des poupées. Ça peut paraître stupide dit comme ça, mais c'est ainsi. Elle ne supporte pas ça, ayant toujours l'impression que si elle se retourne, la poupée se mettra à bouger ou autre. De même, il lui est impossible de dormir dans une chambre où il y en a une, elle a toujours l'impression que ce machin la fixe. Si elle se retrouve seule dans une pièce avec une poupée, son premier réflexe sera de la balancer par la fenêtre. Que voulez-vous, chacun son truc.

Plus en détail ?

Si vous aviez rencontré Elyse il y a quelques années auparavant, vous auriez pensé à une enfant intelligente mais discrète et effacée, comme se doit d'être toute gosse de riche qui n'a jamais reçu de véritable amour de ces parents, un gros cliché quoi. Mais ça, c'est parce que vous ne l'auriez jamais vu en dehors de chez elle, jamais vu la jeune fille souriante et pleine de vie qu'elle était. Mais arrêtons de ressasser le passer et intéressons nous à présent, au présent justement.

Sous son visage d'ange quand elle se tait -et uniquement quand elle se tait- Elyse est quelqu'un de relativement franc. Elle dit tout ce qu'elle pense, même si ça peut-être déplacé ou vraiment pas très malin selon les circonstances. Mais ça ne veut pas dire qu'elle ne sait pas se tenir un minimum. Si elle se trouve en face d'une personne importante dont il ne vaut mieux pas s'attirer l'attention, elle restera discrète comme elle l'a appris durant son enfance. Mais une fois cette personne partie, vous pouvez être sûr et certain qu'elle piquera une crise de nerf telle une gamine de 8ans et demi, se défoulant sur tout ce qu'il lui passera sous la main.
Car oui, si Elyse peut savoir garder son sang froid, si quelque chose l'énerve, elle le criera haut et fort tout en frappant la cible de sa colère ou se défoulant sur autre chose. Ainsi, si vous vous amusez à l'embêter, ne vous étonnez pas si vous vous prenez une chaise dans la figure ou un coup de poing en pleine tête, ça sera tout à fait normal. Oui, Elyse est loin d'être un enfant de cœur ou un ange.

De même, elle ne se comporte absolument pas de manière féminine. Fumette, glandage et bière, voilà sa philosophie de vie. Mais elle n'en est pas au point de regarder un match de foot à la télé, non, elle n'a jamais aimé ça en plus, elle serait plus le genre à passer la soiré devant son ordinateur avec une pizza dans la bouche tout en essayant de craquer la sécurité du dernier jeu téléchargé illégalement qu'elle veut avoir.
En tout cas, moins elle en fait, mieux elle se porte. Toutefois, malgré sa passivité et sa flemmardise aiguë, c'est quelqu'un sachant utiliser son cerveau, et même plutôt intelligent. Comment pourrait-elle faire des prouesses en informatique sinon? De même, si elle ne dit jamais non à une soirée beuverie, elle sait être sérieuse quand il le faut et se bouger le derrière quand il faut passer à l'action.

Si Elyse peut se montrer agressive si on la cherche, voir indifférente au monde qui l'entoure, en revanche, si on fait connaissance avec elle on pourra découvrir une jeune femme ayant de la réparti avec qui il peut être agréable de discuter. Et si vous lui plaisez, sans pour autant que ça sous entende qu'elle tombe amoureuse de vous ou autre, elle s'attachera rapidement à vous. Si elle se fiche de la vie d'un inconnu, en revanche, elle n'hésitera pas à se battre pour protéger ceux qu'elle aime. Malgré son caractère de chieuse et de garçon manqué, il se trouve qu'en fait, Elyse possède une sorte d'instinct maternel qu'elle étend à tous ceux qu'elle apprécie, cherchant sans doute sans le savoir à ainsi compenser ce qu'elle n'a pas reçu de ses parents.

Aussi, Elyse est du genre têtue, voir chieuse, et même beaucoup. Tant que vous ne lui aurez pas prouvé le contraire, elle restera plantée sur ses arguments, et si vous parvenez à lui montrer qu'elle a tord, elle boudera et jouera les mauvaises perdantes en se cherchant des excuses pour au final vous taper.

Mais si elle veut se montrer forte, elle a aussi ses moments de doutes, de déprime, de peur. Dans ces moments là, elle ne cherchera de l'aide en personne, fierté mal placé ou honte, allez savoir. Toujours est-il que si vous ne faîtes pas le premier pas vers elle pour lui remonter le moral, elle ne sortira pas de son état de déprime d'elle même. Mais si je puis me permettre de vous proposer une solution à ça, la traiter de « vielle » suffit en général à la faire réagir. Mais vous gagnerez le plus souvent une bosse sur le crane. Que voulez-vous, on n'a rien sans rien.

PHYSICALLY

Taille & Poids :
Elyse fait 1m69 pour 53kg. Elle est donc assez mince, sans compter que sa forte poitrine lui prend facilement 1kg sur la balance (et oui, ça compte aussi).
Objets fétiches - Accessoires :
Elyse porte des lunettes à force de s'être bousillée les yeux sur un écran d'ordinateur.
Plus en détails :

Comment décrire Elyse? Et bien, à commencer, je la qualifierais d'être humain dont la paire de chromosomes sexuels est définie par XX, à savoir un individu de sexe féminin. Mais ne nous attardons pas sur son phénotype au niveau moléculaire, mais passons au macroscopique je vous prie. Car oui, en tant que personne vivante, Elyse est bien plus qu'un simple amas de nucléotides et protéines.

Jeune femme ayant dépassé la vingtaine, Elyse est plutôt fine sans être anorexique pour autant. Elle fait très attention à sa ligne d'ailleurs, car même s'il est vrai qu'en ces durs temps il n'est pas simple de bien manger, si elle ne fait pas attention elle prend tout dans les cuisses, ce qui est assez gênant dans ce cas car elle ne rentre plus dans ses pantalons sinon.
Mais si ce n'est pas de la cellulite qui va alourdir son poids sur la balance, c'est sûrement sa poitrine qui le fera. En effet, possédant un joli 90 E, elle a une poitrine assez forte. Il semblerait que son tour de poitrine soit presque inversement proportionnel à son tour de taille. Et si cela peut sans doute attirer l'œil des messieurs, elle a plutôt tendance considérer ça comme une gêne. Après tout, ça tombe quand c'est trop lourd et c'est gênant pour courir.
Mais notre cher protagoniste n'ayant pas le mot « sport » dans son vocabulaire, ce n'est pas un gros problème au final.

Mais même si elle ne bouge pas tellement, si elle arrive à rester mince, c'est sans doute parce que son cerveau fonctionne en permanence à réfléchir sur des problèmes et équations informatiques, et comme tout bon cerveau qui se respecte, il a besoin de glucose, absorbant donc le sucre qui aurait du aller enrober son ventre normalement. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, je pourrais vous faire remarquer qu'Elyse à des lunettes, à force de s'être bousillée les yeux sur un écran, ces dernières masquant son regard à présent rouge, mais anciennement de couleur caramel. Cette couleur s'unit d'ailleurs à merveille avec ses longs cheveux bruns lui arrivant au milieu du dos, avec quelques mèches un peu rousses ici et là, mais 100% naturelles je vous prie.

Parlons à présent de son style vestimentaire, car comme tous bipèdes appartenant à la famille des homininés, dont les seuls représentant à ce jour sont les homo-sapiens sapiens -à savoir nous au cas où vous ne suivriez pas-, Elyse porte des habits pour masquer sa peau claire. Assez garçon manqué sur les bords, bien que je vous assure que sa paire de chromosomes sexuels est XX, vous ne la verrez jamais, au grand jamais, mettre une jupe. Aimant être à l'aise dans ses vêtements, elle portera le plus souvent un t-shirt ou un débardeur simple, plutôt décolté aussi mais uniquement dans le but de ne pas avoir trop chaud, accompagné un vieux jean ou d'un mini short.
Bien sûr, en hivers, elle mettra des habits à manches longues, elle possède aussi une veste en cuir qu'elle affectionne assez quand il y a du vent. Quand à ses cheveux, elle les garde le plus souvent détaché, mais se les ramasse parfois avec une pince si elle a vraiment trop chaud.

Que dire de plus sur elle? Je pense que nous avons fait le tour de la question, ou du moins de l'individu. En tout cas, vous pourrez avoir tout le loisir de l'observer d'avantage afin d'en apprendre plus sur elle. Mais ça sera à vos risques et périls si elle vous voit faire.

BACKGROUND

Jean Hurrie, un homme français née à Limoges, était le président d'une grande industrie de porcelaine. En effet, dès son plus jeune âge, il s'était passionné pour ce qui faisait la fierté de sa ville et avait à son tour décidé de se lancer là dedans. Si au départ, il n'était parti de rien et avait travaillé à la sueur de son front pour lui même créer ses marchandises, son petit commerce s'était bien développé, et ce sans doute grâce à son sens des affaires. Devenu le patron d'une puissante firme dont les usines s'étendaient dans toute l'Europe à présent, il était devenu un homme important et ne manquant de rien.

Et bien si, malgré ce qu'on pouvait penser, il lui manquait quelqu'un à aimer. Et oui, atteignant les 30ans bientôt, il n'avait toujours pas de compagne et son cœur se prenait à rêver d'une douce aventure. Mais il n'eut pas à attendre longtemps. En effet, un an plus tard, il rencontrait Laure. Jeune femme discrète, fille de l'un de ses associés et ayant 5ans de moins que lui. Bien sûr, cela ne se passa comme dans les contes de fée où les gens s'aiment au premier coup d'œil. Non, les deux protagonistes de notre histoire prirent le temps d'apprendre à se connaître et s'apprécier, jusqu'à ce que par un savant dosage d'hormones, l'amour naisse entre eux deux. Ils se marièrent dans l'année qui suivit, et un beau jour, Laure tomba en ceinte. En effet, car comme tous couples, ces deux là avaient des besoins sexuelles à remplir, et qu'en on ne sait pas mettre un préservatif correctement, ce qui doit arriver arrive.

Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous raconte tout ça et le rapport avec Elyse. Et bien j'y arrive. Car figurez-vous que l'enfant qui vint au monde fut juste notre petite Elyse, de vrai nom Élisabeth, en mémoire de la grand-mère de Laure mais nous aborderons ce point plus tard et continuerons à la nommer Elyse car c'est moins long à écrire.
Nous y voilà donc, avec notre petite Elyse, fille de bonne famille et ne manquant de rien pour bien grandir vu la fortune de ses parents -enfin, surtout de son père vu que sa mère n'avait pas grand chose à voir là dedans. Mais pourtant, il manquait quelque chose de primordiale cette petite fille, et c'était l'amour de ses parents. Elle n'avait pas été désirée, et Laure s'était rendue compte trop tard qu'elle était en ceinte pour pouvoir avorter. Alors ils avaient décidé de la garder. Non, ils ne la détestaient pas et ne lui reprochaient pas sans cesse son existence, mais ses parents ne s'occupaient pas autant d'elle qu'il l'aurait fait s'il l'avait vraiment voulue. Ce fut d'ailleurs pour ça qu'elle se mit aux ordinateurs, trouvant refuge dans l'informatique, cherchant là dedans ce qu'elle ne pouvait avoir chez elle.

Quand elle eut atteint, selon certains, l'âge de raison, c'est à dire 14ans, son père venait de finir de négocier un contrat avec une firme américaine et il était prévu qu'il étende ainsi son « empire » sur l'autre continent. Et afin de superviser lui même la chose, il lui fallait pas partir là bas. C'est ainsi qu'ils déménagèrent à Los Angeles dans l'année. Bien sûr, la première année fut assez dure pour Elyse. Parlant un anglais moyen, voir inexistant, et ne connaissant personne, elle mit un moment à s'intégrer. Mais deux ans plus tard, elle était quasiment devenue bilingue. Si chez elle elle restait discrète et peu bavarde comme on le lui avait enseigné, à l'extérieur, elle était plus épanouie, plus souriante, plus... juste elle-même peut-être. Et ce fut à ses 17ans qu'elle la rencontra, elle.

Elle se nommait Alice, une grande blonde aux cheveux courts avec de superbes yeux bleus. Vraiment, Elyse n'aurait jamais cru pouvoir être un jour attiré par une fille, mais ce fut bel et bien le cas, elle en tomba désespérément amoureuse. Peut-être que finalement, les contes de fée existaient, car son amour fut réciproque. Ce fut d'ailleurs Alice qui raccourcit son prénom d'Élisabeth en Elyse, elle se fit toujours appeler par ce surnom par la suite. Elle vécu sûrement la plus belle période de sa vie à ses côtés. Mais on aurait du lui dire qu'en vérité, les contes de fée ne se finissaient pas tous bien. Car ce fut aussi cet amour qui causa sa perte.
En effet, un jour, elle découvrit qu'Alice se droguait. Au départ c'était juste un joint, puis ça avait continué avec de la drogue dure, et enfin des injections par intraveineuse. Bien sûr, choquée au départ, Elyse lui demanda d'arrêter, car c'était dangereux pour sa santé. Mais c'était trop tard pour lui dire ça, son amante était bien trop dépendante pour arrêter à présent. Et ce qui devait arriver arriva. A force, Elyse finit par se laisser tenter, y toucha à son tour. Ce fut à partir de là qu'elle tourna mal. Fumant comme un pompier, dépendante de ses piqures chaque jour au risque de faire une crise de manque, elle rentrait de plus en plus tard chez elle, parfois même ne rentrait pas du tout. Elle arriva dans une période de violence, prête à tabasser le premier venu juste pour avoir sa came. Elle faillit bien tuer et elle même être tuée par moment. Alice et elle, étant toujours en couple, allèrent même jusqu'à se prostituer pour avoir de quoi payer leur dose quotidienne, mais la règle était que chacune choisissait les clients de l'autre, et de ne jamais embrasser ces derniers. Non, leurs lèvres, tout comme leur cœur, n'appartenait qu'à elles deux.
Mais comme tout conte, il y eut aussi une fin à celui-ci. Un matin, alors qu'Elyse s'était réveillée dans le squat où elle dormait parfois avec Alice, il n'y eu aucun sourire tendre pour lui dire bonjour et aucune paire de bras pour l'enlacer. Non, juste un corps sans vie gisant à ses côtés. Alice avait fait une overdose dans la nuit et avait eut un arrêt cardiaque, et Elyse, trop shootée à ce moment, n'avait rien remarqué, du moins pas avant son réveil. Après ça, elle disparu de la circulation pendant un mois.

Personne ne sait ce qu'elle a fait durant cette période. Toujours est-il qu'on la retrouva un beau matin devant chez elle, le regard vide, le poignet en sang. Elle fut immédiatement transférée à l'hôpital, puis, ses parents semblant enfin vraiment prendre conscience de l'état de leur fille, ils l'envoyèrent en cure de désintoxication. Une fois là bas, Elyse ne pouvait pas dire que c'était la joie. C'était une vraie torture chaque jour, oui. Elle ne comptait même plus le nombre de fois où elle avait vomi dans une journée à cause de la sensation de manque.

Mais si ce centre était pour elle l'enfer, ce fut aussi sûrement ce qui la sauva. C'est à cette époque que fut déclarée une nouvelle pandémie de grippe. Rien de bien important à première vue pour la jeune fille, qui était d'ailleurs plus occupé à se retenir de vomir qu'autre chose. Dans le centre, mis à part le personnel, les patients restaient en permanence dans l'établissement, et avec tout le matériel médical du coin, de ce fait, il n'y eut quasiment aucun malade, et ceux le devenant avait un congé maladie, donc ne contaminaient par les autres.
Puis un jour, ou une nuit plutôt, ce fut la fameuse attaque. Les gens atteins, devenus des espèces de zombis répondant à l'appel d'une faim semblant sans limite, se mirent à traquer tous ceux qu'ils trouvaient pour les dévorer. Le centre de désintox, ne comportant ainsi pas de malade, réussi à bloquer tous les sorties à temps, et si certains membres du personnels ou quelques patients qui avait voulu s'enfuir furent attrapés, la majorité s'en sortit, bien que ce fut une nuit d'angoisse et de terreur pour tous.

Au lever du jour, lorsque ces monstres furent parti, ne pouvant rester ici plus longtemps, le personnel fut prié de partir et on laissa aussi filer les patients, abandonnant ainsi le bâtiment pour trouver un endroit encore sûr. Elyse, qui venait tout juste de finir sa cure, sorti donc à 19ans du centre. Croisant des gens en fuite dans les rues par moment, son premier réflexe fut d'aller chez elle. Elle ne découvrit pas grand chose, si ce n'est plusieurs pièces détruites et du sang ici et là. Mais aucune âme qui vive. Ses parents avaient sans doute fuit, à moins qu'ils n'aient été attrapé.

Elle alla en premier lieu dans sa chambre, s'habillant avec des affaires plus présentables que le pyjama blanc du centre. Puis, après avoir fait sa valise, ne prenant que le nécessaire ainsi que son ordi portable et de l'argent, elle alla dans le bureau de son père, cherchant les clefs d'une de ses nombreuses voitures.
L'avantage est qu'ayant eut 16ans au USA, et ayant maintenant la nationalité du pays, elle avait pu ainsi passer le permis assez tôt. Pourtant, plutôt que les clefs, elle trouva un révolver qu'il cachait sous une pile de papier. Elle observant l'engin un moment, sceptique, quand un bruit la fit sursauter. Elle vit alors une forme se mouvoir et sortir de l'ombre d'un rideau. Elle pâlit, ayant un mouvement de recul.
Cette chose, c'était la même que celles qui avaient attaqué le centre. Franchement, elle failli vomir. Ce truc empestait une odeur de pourriture en plus d'avoir un air à moitié décomposé. Reculant jusqu'à se cogner au bureau, ses yeux ne pouvant se détacher de la créature qui n'avait plus rien d'humain, elle la vit s'avancer vers elle en boitillant. Puis, quand la créature voulu bondir sur elle, dans un réflexe qui lui sauva la vie, elle lui tira dessus avec le révolver qu'elle tenait. Tremblante, elle observa la chose tomber au sol, semblant pris de convulsions. Se reprenant, gardant l'arme contre elle, elle attrapa sa valise, prenant les premières clefs qu'elle vit dans le tiroir, puis se sauva en courant. Une fois arrivé dans une voiture, elle mit le contact et démarra sans tarder, ne voulant pas rester ici plus longtemps.

Elle voyagea ainsi un long moment, ne croisant plus âme qui vive, se cachant la nuit, faisant de son mieux pour ne pas trop trembler de peur quand elle entendait une de ces choses s'approcher d'elle. Puis un jour, elle entendit un message passer en boucle sur une fréquence de radio. Une ville, il y avait une ville non infectée, avec des survivants, un abris, une protection. Elle n'eut pas à réfléchir beaucoup avant de s'y précipiter. Le voyage lui pris trois jours.
Seulement, elle n'était qu'à quelques centaines de mètres de l'entrée que la nuit s'était levée. Elle fut alors attaquée par un groupe de zombis, et si elle pouvait en renverser un avec la voiture, dix, c'était beaucoup trop.
Abandonnant la voiture, courant vers l'entrée, elle était bien trop épuisée pour continuer. Et finalement, un des monstres l'attrapa, la mordant violemment au bras. Pleurant, criant, se débattant comme elle pouvait, elle crut bien qu'elle allait mourir. Mais un coup de feu retentit, puis un autre, et une multitude suivit.
Des hommes armées arrivèrent auprès d'elle, visiblement des hommes de la ville qui l'avaient repérée à temps. On la transféra immédiatement à un centre de soin et après s'être occupé de sa blessure au bras, on lui donna ensuite une boite contenant deux seringues en lui expliquant qu'elle devait s'en injecter une part jour afin de ne pas muter et qu'il faudrait qu'elle en achète d'autres par elle même ensuite. Elle crut bien qu'elle allait mourir quand elle le fit d'ailleurs, regrettant immédiatement son geste. Cette sensation, elle la connaissait bien. C'était celle d'une puissante drogue se répandant en elle. Cette insignifiante piqure venait de la faire rechuter dans un enfer qu'elle aurait voulu oublier.

Elle commença donc une nouvelle vie Crimson City, mais une vie où elle ne pouvait tenir qu'en s'injectant chaque matin une dose de drogue via intraveineuse. Par la suite, grâce à ses talents d'informaticienne, elle parvint à craquer le site de la LOD, et fut alors contactée par Elision, intéressé par ses compétences. Des analyses de son sang, faîtes par Elision, montrèrent plus tard qu'elle était en vérité une porteuse saine, mais c'était trop tard pour elle. Même si elle arrêta d'acheter de l'antidote, elle avait toujours besoin de sa dose de drogue pour tenir le coup.
A présent, la vie suit son cours, bien qu'elle ne pense pas qu'elle dépassera les trente ans pour sa part. Mais quitte à vivre peu, elle tâchera au moins de vivre une vie sans regrets.

HORS JEU

Pseudo : Yumeless
Bien ou bien ? Difficile de réponse, mais à la suite d'une profonde réflexion, je dirais bien.
Comment as-tu découvert ce forum ? Cloudy Aaron qui m'en parlait depuis longtemps déjà. ^_^
Qu’en penses-tu ? Des suggestions ? Rien de spécial à dire, si ce n'est que le forum est superbe et le contexte très bien décrit.
Connexion en moyenne ? Tous les jours en moyenne si je n'ai aucun empêchement.
Tu aimes Blake ? [Validé ~ Celui qui devine qui a validé gagne un cornet à piston !]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm Blake O'Connor

Messages : 78
MessageSujet: Re: Elyse Hurrie, ze chieuse   Dim 8 Mai - 0:39

Bienvenue, Elyse ! C'est une réelle joie de t'accueillir parmi nous, j'espère que tu t'amusera bien ! Bienvenue dans la famille ^_^

Parlons de ta fiche, à présent. Je t'ai déjà fait quelques commentaires via msn, mais redisons tout cela ici ^_^ D'ailleurs, merci d'avoir eu la patience d'éditer lorsque je te l'ai demandé.
Donc. Premièrement, j'aime beaucoup le personnage, vraiment ! J'ai tendance à bien aimer les caractères forts et venant d'une femme, c'est encore mieux ! J'espère qu'on aura l'occasion de RP, ça pourrait donner quelque chose d'explosif 8D
Autrement, quantitativement, tout est bon - je ne me suis pas amusé à compter les lignes, ça se voit que tout y est. Qualitativement, c'est également ok ! Je n'ai vu que quelques fautes, mais il ne s'agit que d’inattention. Merci d'avoir relu d'ailleurs, la deuxième lecture était beaucoup mieux : D. Au niveau du style, il y a peut-être parfois un peu trop de virgules - donc des phrases trop longues - mais rien qui ne soit réellement gênant. Tout cela fut assez agréable à lire.

Au niveau de l'histoire, c'est également (vive les junkies geeks o/) bon pour moi !
Bref, je te donne ma validation ! Voici donc mon image de validation (n'est-elle pas belle ? *_*).


Je laisse le sujet ouvert, si les autres ont quelque chose à dire o/ Mais je déplace dans les fiches validées o/.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-0-s.forumactif.org

avatar
I'm Elyse Hurrie
Elision

Messages : 69
Localisation : Devant mon pc
Emploi/loisirs : Geekage \o/
Humeur : Chieuse
MessageSujet: Re: Elyse Hurrie, ze chieuse   Dim 8 Mai - 0:49

Merci beaucoup. \o/
Au plaisir de te croiser en rp. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I'm Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Elyse Hurrie, ze chieuse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elyse Hurrie, ze chieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 

 :: 
☣ Characters
 :: 
■ Validés ■
 :: 
○ Membres d'Elision○
-
Sauter vers: